Bénéfices de l’arrêt du tabac

Quelle que soit la quantité de tabac consommée et aussi longtemps qu’on ait fumé, il n’est jamais trop tard pour arrêter et les bénéfices de l’arrêt du tabac interviennent presque immédiatement :

20 minutes

Après la dernière cigarette : La pression sanguine et les pulsations du coeur redeviennent normales.

8 heures

Le taux de monoxyde de carbone dans le sang diminue de moitié. L’oxygénation des cellules redevient normale.

24 heures

Le risque d’infarctus du myocarde diminue déjà. Les poumons commencent à éliminer le mucus et les résidus de fumée. Le corps ne contient plus de nicotine

48 heures

Le goût et l’odorat s’améliorent. Les terminaisons nerveuses gustatives commencent à repousser.

72 heures

Respirer devient plus facile. Les bronches commencent à se relâcher et on se sent plus énergique

2 semaines à 3 mois

La toux et la fatigue diminuent. On récupère du souffle. On marche plus facilement.

1 à 9 mois

Les cils bronchiques repoussent. On est de moins en moins essouflé.

1 an

Le risque d’infarctus du myocarde est divisé par deux. Le risque d’accident vasculaire cérébral rejoint celui d’un non-fumeur.

5 ans

Le risque de cancer du poumon, de cancer de la bouche, du cancer de l’oesophage et du cancer de la vessie sont diminués de 50%.

Pourquoi est-il si difficile d’arrêter ?

Nicotine

La nicotine est une drogue qui se trouve naturellement dans le tabac. C’est aussi addictif que l’héroïne ou la cocaïne. Au fil du temps, une personne devient dépendante physiquement et émotionnellement de la nicotine. Cette dépendance physique entraîne des symptômes de sevrage désagréables lorsque vous essayez d’arrêter de fumer. La dépendance affective et mentale (addiction) font qu’il est difficile de vous passer de nicotine quand vous arrêtez. Des études ont montré que pour d’arrêter de fumer et rester non fumeur, il faut traiter à la fois la dépendance physique et mentale.

Comment la nicotine agit, ou elle va, et combien de temps elle reste.

Lorsque vous inhalez la fumée, la nicotine se loge profondément dans vos poumons. Là, elle est rapidement absorbée dans le sang et transportée dans tout votre corps. En fait, lorsque vous inhalez la nicotine dans la fumée de cigarette, celle-ci atteint le cerveau plus rapidement que les médicaments pris par intraveineuse.

La nicotine affecte de nombreuses parties de votre corps, y compris le cœur et les vaisseaux sanguins, les hormones, la façon dont votre corps utilise la nourriture (votre métabolisme), et votre cerveau. La nicotine peut être trouvée dans le lait maternel et même dans le mucus cervical d’une fumeuse. Pendant la grossesse, la nicotine traverse la barrière placentaire et a été trouvée dans le liquide amniotique et le sang du cordon ombilical de nouveau-nés.

Différents facteurs influent sur le temps qu’il faut au corps pour éliminer la nicotine et de ses sous-produits. Dans la plupart des cas, les fumeurs réguliers auront toujours la nicotine ou de ses sous-produits, tels que la cotinine, dans leur corps pendant environ 1 à 4 jours après l’arrêt.

Comment la nicotine rend les fumeurs dépendants.

La nicotine provoque des sensations agréables et distrait le fumeur de sensations désagréables. Cela rend le fumeur dépendant. La nicotine agit également comme une sorte de dépresseur en interférant avec le flux d’informations entre les cellules nerveuses. Les fumeurs ont tendance à fumer encore plus de cigarettes quand le système nerveux s’adapte à la nicotine. Ceci, augmente la quantité de nicotine dans le sang du fumeur.

Au fil du temps, le fumeur développe une tolérance à la nicotine. La tolérance signifie qu’il faut de plus en plus de nicotine pour obtenir le même effet que lors des premières cigarettes. Cela conduit à une augmentation du tabagisme. Au fil du temps, le fumeur atteint un certain niveau de besoin en nicotine et le tabagisme continue à maintenir le niveau de nicotine dans une plage confortable.

Lorsqu’une personne termine une cigarette, le taux de nicotine dans le corps commence à baisser, allant de plus en plus bas. Les sensations agréables se dissipent, et les fumeurs veulent fumer à nouveau. Si le besoin de tabac est reporté, le fumeur peut commencer à se sentir irrité et énervé. Habituellement, il n’atteint pas le niveau de symptômes de sevrage réels, mais le fumeur devient de plus en plus dépendant au cours du temps. Lorsque la personne fume une cigarette, les sensations désagréables disparaissent, et le cycle continue.

Symptômes de sevrage à la nicotine qui peuvent pousser les ex-fumeurs à fumer

Quand les fumeurs tentent de réduire ou d’arrêter de fumer, le manque de nicotine entraîne des symptômes de sevrage. Le manque est à la fois physique et mentale. Physiquement, le corps réagit à l’absence de nicotine. Mentalement, le fumeur est confronté à abandonner une habitude, qui appelle à un changement majeur dans le comportement. Les deux facteurs physiques et mentaux doivent être pris en charge par le processus d’abandon du tabac.

Ceux qui ont fumé régulièrement pendant quelques mois ou pendant des années, auront des symptômes de sevrage en cas d’arrêt soudain, ou de réduction considérable de leur consommation de tabac.

Les symptômes commencent habituellement dans les quelques heures suivant la dernière cigarette, et le pic peut durer environ 2 à 3 jours jusqu’à ce que la nicotine et de ses sous-produits soient hors du corps. Les symptômes de sevrage peuvent durer de quelques jours à plusieurs semaines.

Coût du tabac

«Quand on aime, on ne compte pas».

Pourtant, quand on y regarde de plus près, les sommes parties en fumée peuvent paraître insensées.

Il suffit de faire un calcul simple pour prendre conscience des énormes sommes consacrées à cette addiction.

Prenons l’exemple d’un couple qui fume 2 paquets de cigarettes par jour. (calcul ne tenant pas compte des futures augmentations du prix du tabac, ni des dépenses liées, briquets, vêtements brulés ou souillés, dentiste, médecin…)

Cela nous donne 730 paquets de cigarettes/ an X prix du paquet.

Dans ce cas : 730 x 8€ = 5840€ pour une seule année. Si ce couple continue de fumer pendant 30 ans, il aura fumé l’équivalent de 175 200€ .

Cette somme peut doubler voir tripler suivant les fumeurs.

Le coût pour arrêter de fumer grace à la méthode iStoptabac, n’est que de 400 chf ou 330€, un grand nombre de fumeurs dépense entre 200 et 400€/mois, les économies se font dès le premier mois d’arrêt.

Réfléchissez aux nombreux bénéfices immédiats pour votre santé (ainsi que pour celle de vos proches), votre pouvoir d’achat , votre image débarrassée des effets de viellissements prématurés, votre moral dynamisé par votre réussite.

N’attendez plus.

Arrêtez de fumer, Respirez !